Les différents types de goudron et de goudronnage

Pour la stabilité de l’entrée à une allée ou une chaussée, il existe de différents types de goudron ou de goudronnage tels que l’installation d’enrobé, bitume, gravillonnage ou notamment béton bitumineux. La méthode de pose sera divergente à chaque option choisie, et l’effet dissemblable. Obtenir un prix de la pose de goudron.

 

Les différents modèles de goudron

image99On mélange souvent le goudron, le macadam et la bitume : ce sont cependant des fins différentes ! Le goudron dispose de deux sources bien distinctes : il peut être né de poix végétale (substance collante fabriquée par distillation) : la majorité des résineux peuvent être employés pour la réalisation de goudron ; ou de la houille convertie en coke : on la nomme de ce fait, goudron de houille.

Le goudron était employé pour le carénage des bateaux, et de temps à autre pour revêtir la route : on parle alors de tarmacadam. De nos jours, on ne s’en sert plus que pour son endurance face aux hydrocarbures : il est dédié aux stations-service ou autres réserves pétrolières. En réalité, un bitume ne résiste pas à la contiguïté d’hydrocarbure et va devenir dissoluble.

 

Le goudronnage et ses spécificités

image100Goudronnage rime donc avec gravillonnage. Ainsi, cette méthode comporte à épandre une couche très délicate de bitume chaud où se versera le gravier. Les diverses phases des travaux doivent être honorées pour la bonne marche de l’opération. Le choix du modèle de goudronnage doit s’effectuer conformément à l’usage destiné. Il sera singulier si vous l’utilisez pour un passage de camions, de voitures légères, ou bien spécial piéton. Un goudronnage n’est autre qu’un bitume usuellement nommé enrobé.

Cet enrobé peut être versé à chaud ou froid et est de coloris noir ou rouge. Pour une allée piétonne, un volume de 80 kg est exigé, 120 kilos pour celle d’un véhicule et 180 kilogrammes pour un poids lourd. La pérennité du goudronnage est approximativement 15 ans pour une faible circulation. L’enrobé sera dédié, vu son coût, à un usage extrême. Si vous affectez votre goudronnage à une utilisation mesurée, penchez pour un bitume à émulsion monocouche ou notamment bicouche pour une valeur généralement inférieure à 40 %.